MDPH : avec la crise, gare aux arnaques par téléphone

(j’ai pris cet article sur le site handicap.fr)

Jamais le numérique n’avait été autant sollicité. Confinement oblige, les internautes se sont rués sur leur smartphone et autres outils de communication à distance. « Depuis l’apparition des premiers cas de Coronavirus, les arnaques de la part de sociétés et d’individus malveillants se multiplient », attestait la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) dès le 20 avril 2020. Vente de masques chirurgicaux, de gels hydroalcooliques ou de médicaments, cagnottes frauduleuses, messages bancaires trompeurs… Ou encore la dernière en date, par SMS : « Vous avez croisé un malade Covid-19 », les malveillants étant inspirés par les opportunités offertes par le « contact tracing ». Toutes sortes d’escroqueries ont proliféré, n’épargnant pas le champ du handicap…

Les MDPH ciblées

Des appels téléphoniques frauduleux usurpant l’identité des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) se sont multipliés, prévient la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). « Des escrocs se font passer pour des agents des MDPH désireux d’aider les usagers dans leur utilisation du téléservice MDPH en ligne. Ils en profitent alors pour subtiliser des informations personnelles et ainsi usurper l’identité de la personne aidée », explique-t-elle.   

Dans ce contexte, elle recommande de :

  • Ne jamais transmettre votre mot de passe du téléservice « MDPH en ligne ».
  • Au moindre doute sur l’identité de votre interlocuteur, contactez votre MDPH pour vous assurer que vous n’avez pas affaire à un escroc. Leurs coordonnées figurent en bas de page sur votre compte « MDPH en ligne ».
  • Changez régulièrement votre mot de passe.
  • Limitez autant que possible l’envoi de données personnelles par mail (documents d’identité, renseignements concernant votre demande en ligne, …). Ne transférez ces informations qu’à la demande explicite de votre MDPH. Privilégiez l’utilisation du téléservice.

Les MDPH ont rouvert progressivement leurs portes et de manière adaptée aux contextes locaux depuis le 11 mai 2020. Un accueil téléphonique renforcé reste proposé.

Un site MDPH frauduleux

Déjà signalées il y a quelques mois, d’autres pratiques abusives tentent d’aider les usagers dans leur démarche auprès des MDPH contre rémunération, via un numéro payant (3 euros l’appel) et la vente de formulaires administratifs à 19 euros alors qu’ils sont totalement gratuits. Malgré les signalements auprès de la répression des fraudes, le site incriminé échappe à la loi française parce qu’il est géré depuis l’étranger.

Pour signaler des contenus ou des comportements illicites sur internet, connectez-vous au site  www.internet-signalement.gouv.fr. Le site cybermalveillance.gouv.fr appelle, quant à lui, au renforcement de la vigilance et propose un kit de sensibilisation qui vise à informer les internautes sur les questions de sécurité du numérique en partageant les bonnes pratiques.

MDPH : avec la crise, gare aux arnaques par téléphone

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *