Les magasins U instaurent 2h calmes par semaine

Les magasins U instaurent 2h calmes par semaine

Tout est parti de l’hypermarché U de Vierzon, dans le Cher, à quarante kilomètres au nord-ouest de Bourges. L’année dernière, après avoir échangé avec une cliente, dont la fille est atteinte d’autisme, le dirigeant du magasin décide d’instaurer deux «heures calmes» (le mardi et le mercredi) pour permettre aux personnes souffrant de troubles du spectre autistique (TSA) de faire leurs courses plus sereinement.

Une fois par semaine donc, de 13h30 à 15h30, les supermarchés de l’enseigne baisseront l’intensité lumineuse et diminueront l’ambiance sonore dans les 1600 magasins de la chaîne.

Le concept, testé depuis plusieurs mois dans les magasins de Vierzon (Cher), Thourotte (Oise) et Mirepoix (Ariège), sera ainsi développé partout ailleurs dans le réseau ces prochaines semaines.

« L’expérimentation est plébiscitée à la fois par tous les clients qui apprécient le calme du magasin et des collaborateurs qui accompagnent la démarche », se félicite Dominique Schelcher, le président de Système U, dans un communiqué. 

communiqué de presse

Une proposition de loi:

La décision de la marque de généraliser ce dispositif, en avance sur ses concurrents de la grande distribution, fait écho à la députée MoDem Nadia Essayan qui a déposé une proposition de loi en ce sens le 11 septembre 2019. Elle part du constat que faire ses courses dans une grande surface représente une vraie difficulté pour les personnes atteintes de troubles, notamment du spectre de l’autisme ou psychiatriques, les « conduisant à adopter des réactions anormales face aux stimuli visuels et sensoriels ». En proposant d’instaurer cette heure silencieuse aux heures creuses, cela ne « pénaliserait pas la clientèle habituelle ni le chiffre d’affaire ». 

Logo APF France handicap

Journée du numérique, par APF France handicap

LA REVOLUTION NUMÉRIQUE COMME LEVIER DE LA TRANSITION INCLUSIVE

Le 19 novembre 2019, APF France handicap organise une journée sur le thème de la transition numérique au service des personnes en situation de handicap et en lien avec l’innovation et son impact sur le quotidien des résidences médicalisées et autres structures médico-sociales.

Après le un ensemble d’interventions le matin, un « village du numérique » sera organisé pour découvrir des innovations au service de l’autonomie. Vous y retrouverez bien évidemment HANDIEASY ! mais aussi JIB, Gaspard, My Human Kit, Leka… et plein d’autres innovations qui oeuvrent comme nous à une société plus inclusive par l’amélioration de l’autonomie de chacun.

L’événement est ouvert à tous (sur inscription) et aura lieu dans le siège de Microsoft France situé 39 Quai Président Roosevelt, 92130 Issy les Moulineaux le 19 novembre de 9h30 à 16h15.

Programme
Formulaire d’inscription

ALLOCATIONS ADULTES HANDICAPÉS - POURQUOI LA HAUSSE NE PROFITERA PAS À TOUT LE MONDE

ALLOCATIONS ADULTES HANDICAPÉS – POURQUOI LA HAUSSE NE PROFITERA PAS À TOUT LE MONDE

C’est presque une tradition, chaque 1er novembre rime avec revalorisation des aides et allocations. Cette saison 2019 est un peu « exceptionnelle ». Jour J pour les allocataires de l’AAH qui, selon le décret publié le 13 octobre 2019, vont voir leur porte-monnaie s’alourdir de 40 euros, l’allocation adulte handicapé passant au maximum de 860 à 900 euros à taux plein pour une personne seule et sans ressources. 1,1 million de bénéficiaires (soit 90% des allocataires) sont concernés par cette hausse.

Mais qui sont les 10% restant qui ne profitent pas de ce coup de pouce de l’État ? Il s’agit des allocataires vivant en couple dont les ressources pour toucher l’AAH dépassent ou flirtent avec les plafonds. Ainsi, d’après des chiffres du secrétariat d’État, sur les 270.000 bénéficiaires de l’AAH vivant en couple 40.500 d’entre eux auront une revalorisation inférieure à 40 euros et 67.500 personnes ne profiteront d’aucune hausse, lorsqu’ils percevront leur allocation début décembre. La faute à un gel des plafonds de ressources permettant d’attribuer l’AAH.

Au lieu de multiplier par 1,89 le plafond de ressources annuelles maximales pour une personne seule (12 fois le montant de l’AAH), un couple devra désormais avoir des ressources moins de 1,81 fois supérieures à ce plafond pour pouvoir prétendre à cette allocation.

La mesure s’était attirée les foudres des associations de défense des personnes handicapées, qui avaient déploré « une augmentation en demi-teinte » et calculé que 80 000 allocataires n’allaient pas bénéficier de la revalorisation et 1500 00 seulement partiellement.

Une consigne pour les fauteuils roulants… comme pour les bouteilles

Une consigne pour les fauteuils roulants… comme pour les bouteilles

Le gouvernement prévoit d’instaurer une consigne sur les fauteuils roulants. L’utilisateur récupérerait cette caution lorsqu’il restituerait son fauteuil. Sauf s’il est « anormalement détérioré ». L’objectif : favoriser la mise en place d’un circuit de réemploi.

La consigne est tendance. Le gouvernement souhaite l’instaurer sur les bouteilles en plastique et les canettes métalliques. Et il entend également la mettre en place sur les fauteuils roulants. Dans tous les cas, le principe est le même… Le client paie quelques centimes ou quelques euros de plus lors de l’achat. Et il récupère cette caution lorsqu’il retourne le produit. L’objectif : favoriser le réemploi ou le recyclage.

Les inquiétudes portent principalement sur la mise en place d’une consigne payée par les usagers et non remboursée sur les fauteuils roulants. Une « rupture d’égalité« , selon Josiane Corneloup (LR, Saône-et-Loire). « Je crains que l’usager, la mutuelle ou l’organisme finançant le dispositif ne répercute le surcoût« , a complété Philippe Vigier (Libertés et territoires, Eure-et-Loire). Olivier Véran (LREM, Isère), rapporteur général, a assuré avoir « entendu les réserves » mais sa priorité demeure la baisse des prix des DM. « Nous discuterons du montage en deuxième lecture, afin d’améliorer le système, mais la baisse des prix est impérative« , a-t-il poursuivi.

APF France handicap est vent debout contre ce projet.  « De nombreuses personnes en fauteuil roulant vivent sous le seuil de pauvreté, Elles ne peuvent pas assumer des charges financières supplémentaires. Par ailleurs, elles se déplacent dans des environnements très souvent non accessibles. Il serait donc totalement illégitime de pénaliser une personne du fait de l’état anormalement détérioré de son fauteuil roulant. »

Le remboursement des fauteuils roulants « remis en circulation », c’est-à-dire d’occasion.

APF handicap France s’ inquiète d’un risque d’aller « au moins offrant » alors qu’il est essentiel de garantir le choix pour les personnes entre un fauteuil neuf (haute qualité, plus d’adaptations) ou un fauteuil reconditionné. APF handicap France demande également d’imposer les mêmes obligations pour les fauteuils d’occasion et pour les neufs en ajoutant une norme spécifique relative au conditionnement des fauteuils roulants d’occasion.

L’introduction d’une consigne fauteuil roulant est un non-sens qui inflige une double peine aux personnes utilisatrices de fauteuils roulants. Non seulement elles utilisent un matériel qui n’est pas neuf, mais de plus elles devraient payer une consigne qui ne serait pas prise en charge pour celles dont le fauteuil serait « anormalement détérioré » ! APF handicap France rappelle que les personnes se déplacent dans des environnements très majoritairement inaccessibles et donc générateurs de dégâts importants sur les fauteuils. APF handicap France dénonce donc cette mesure et demande sa suppression.

Certes, réduire le coût des fauteuils roulants (et par conséquent de supprimer tout reste à charge) et développer le reconditionnement d’aides techniques sont des enjeux mais nous soulignons que le référencement et l’obligation de recourir aux fauteuils reconditionnés vont, de fait, pénaliser les usagers.

L’adoption des mesures, telles que proposées dans le projet de loi   ne convienne absolument pas à  APF handicap France car elles viennent entraver le libre choix par les personnes en situation de handicap des aides techniques dont elles ont impérativement besoin et qui conditionnent leur autonomie.

APF handicap France demande au gouvernement et aux parlementaires de se mobiliser pour garantir le respect de ce droit fondamental aux personnes en situation de handicap.

Paris Games Week 2019

Handieasy vous offre des invitations pour le Paris Games Week (salon du jeu vidéo) Mardi 29 octobre à partir de 18h, au parc des expositions Porte de Versailles Hall 1.

Il s’agit de la soirée d’ouverture du salon, qui est donc réservée aux médias, professionnels, vedettes…

Venez rencontrer l’association Handigamer qui vous présentera c’est nouveau boîtier arcade…

information, une invitation = 2 invités + enfants de – de 12 ans.

Offre limitée selon les invitations disponibles , merci de m’envoyer un e-mail si vous êtes intéressé à contact@handieasy.com

Hello-handi a.fr

Vous recherchez un emploi?

Du 22 au 25 octobre prochains, 110 entreprises proposent plus de 20.000 postes sur Hello-handicap.fr.

À partir du 1er janvier 2020, les entreprises devront effectivement compter 6 % de travailleurs handicapés dans leurs effectifs.

 De leur côté, les chercheurs d’emploi en situation de handicap connaissent un taux de chômage 2 fois supérieur à la moyenne nationale.

2020 sera-t-elle une année phare pour l’emploi direct des personnes handicapées ? Les évolutions prévues par la Loi Avenir Professionnel auront-elles l’impact attendu ?

De très nombreuses entreprises n’ont pas attendu et ouvrent grand leurs portes à tous les talents et notamment aux candidats en situation de handicap.

Après les records de participation de la dernière édition du salon, 110 entreprises de tous secteurs d’activités sont ainsi inscrites pour participer à la prochaine édition de Hello handicap, le plus grand salon de recrutement 100 % en ligne dédié à l’emploi des travailleurs handicapés.

Créé en 2011 par Handicap.fr, le salon Hello handicap a été pensé pour faciliter la rencontre et permettre de se concentrer sur l’essentiel : les compétences et la motivation. En partenariat avec l’Agefiph, l’Apec et Pole Emploi, du 22 au 25 octobre prochains, des milliers de recruteurs passeront des entretiens, sans se déplacer, par téléphone ou par chat avec des candidats en situation de handicap présélectionnés de France entière.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Salon 100% digital ! Pas besoin de se déplacer pour postuler et passer des entretiens. Il suffit juste de créer dès maintenant et gratuitement un compte sur le site du Salon Hello handicap

POURQUOI ÇA MARCHE ?

  • Sur Hello Handicap, les entreprises affichent leur ouverture aux candidats en situation de handicap. Ces derniers et notamment ceux qui ont un haut niveau de qualification « osent » afficher leur statut de travailleur handicapé.
  • Hello Handicap est pensé pour les candidats en situation de handicap. Qu’ils aient un problème d’audition, d’élocution, d’anxiété, une station debout pénible, déjà en poste ou tout simplement habitent en province, ils peuvent postuler sur Hello-Handicap.fr facilement, car tout se passe en ligne.
  • Sur Hello Handicap, les recruteurs et les managers ne perdent pas de temps : ils se concentrent sur les candidatures les plus pertinentes, sans se déplacer. 
IOS 13 - LE CONTRÔLE VOCAL ARRIVE DANS LES FONCTIONS D’ACCESSIBILITÉ

IOS 13 – LE CONTRÔLE VOCAL ARRIVE DANS LES FONCTIONS D’ACCESSIBILITÉ

Avec iOS 13, les utilisateurs peuvent compter sur une nouvelle fonctionnalité d’accessibilité : le contrôle vocal.

Le contrôle vocal, disponible sur iOS et macOS, facilite l’utilisation de l’iPhone, l’iPad et du Mac pour les utilisateurs souffrant de problèmes moteurs ou dont les interactions avec les appareils sont limitées.

La fonction peut être activée dans Paramètres > Accessibilité > Contrôle vocal. Une fois activé, l’utilisateur peut ouvrir l’application en prononçant le nom, afficher le centre de contrôle, régler le volume ou même prendre une capture d’écran d’écran. Il est également possible de toucher un élément à l’écran et de demander plus de détails sur le contenu affiché. Le contrôle vocal offre aussi la possibilité de dicter et d’éditer des textes, mais également de déplacer et de positionner le curseur.

Pour activer ces commandes, il suffit de dire “Dis Siri, active le contrôle vocal”. À partir de là, vous pouvez ajouter d’autres commandes vocales, comme indiqué ci-dessus. À partir des options, il est également possible d’utiliser cette fonction uniquement lorsque l’utilisateur regarde l’écran et l’éteint à tout moment. Enfin, toujours dans les paramètres, vous pouvez cliquer sur “Personnaliser les commandes” pour les personnaliser ou en créer de nouvelles avec des actions associées, des commandes rapides ou des applications à gérer.

Au sujet la confidentialité, Apple a déclaré que les enregistrements vocaux ne seraient accessibles par personne, ce qui garantit la confidentialité et l’anonymat.

Pour l’instant les commandes personnalisées sont uniquement en anglais, en espérant que cela arrive très prochainement en langue française. Je l’ai tester cela fonctionne.

HANDIEASY

Les bras Handieasy une solution de support pour vos smartphones, tablettes et contacteurs… à fixer sur votre fauteuil roulante, table, bureau, lit…

Tou.te.s les mêmes - web-série inspirante sur le handicap !

Tou.te.s les mêmes – web-série inspirante sur le handicap !

Personnes handicapées, « valides »… Au fond, nous sommes « Tou.te.s les mêmes ». C’est le nom de la nouvelle web-série diffusée depuis le 13 septembre 2019 sur France TV Slash, une chaîne 100 % numérique qui vise à encourager « la célébration de soi ». La saison 1, réalisée par Léa Bordier et Julien Ménielle, se décline en huit portraits d’une dizaine de minutes. Journaliste et ancien infirmier, ce dernier recueille les témoignages de personnes en situation de handicap aux destins singuliers. Son leitmotiv : « libérer la parole et démystifier tout ce qui touche au corps et à la santé ».

A travers leur quotidien, Julien Ménielle, avec bienveillance, mène des interviews intimistes afin de montrer les difficultés, les joies, les peines d’individus aux parcours de vie forts. Sur les routes de France, le journaliste, ex-personnel soignant, recueille les témoignages de femmes et d’hommes aux destins singuliers.

Rencontres avec : Camille à Montpellier, Robin à Paris, Pierre-Louis à Honfleur, Ophélie à Toulouse, Pernelle à Lille, Flavie à Neuilly, Marianne à Liège, sans oublier Fabrice, 54 ans qui pratique l’activité méconnue d’accompagnant sexuel.

Épisodes disponibles sur france.tv/slash :

Épisode 1 : Camille a 23 ans et habite à coté de Montpellier. Elle est atteinte d’une IMC (Invalidité Motrice Cérébrale) d’origine inconnue qui l’empêche de mouvoir ses bras et ses jambes comme elle le voudrait. Elle doit donc parfois utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer. Depuis 2 ans Camille pratique le rugby en fauteuil en club.

Épisode 2 : Julien rencontre Marianne , une styliste et peintre de Liège. Par le passé, elle a subi des amputations sur ses deux mains et deux pieds à la suite d’une complication due à des médicaments périmés lors d’un traitement contre la malaria.

Épisode 3 : Robin , 22 ans, est diagnostiqué autiste Asperger depuis ses 14 ans. Il est passionné d’aéronautique et pratique le théâtre.

Épisode 4 : Julien Ménielle se rend à Honfleur pour retrouver Pierre-Louis qui est atteint d’une maladie inflammatoire de l’intestin : la maladie de Crohn. Diagnostiqué à 16 ans, Pierre-Louis, pratique la voile et les courses au large et a dû adapter sa passion à son traitement.

Épisode 5 : Ophélie a perdu la vue à 19 ans mais elle ne laisse pas son handicap l’empêcher de peindre, dessiner ou faire des photos.

Épisode 6 : Julien rencontre Pernelle, amputée des quatre membres à cause d’une méningite en 2012. La jeune femme de 26 ans pratique le surf et est passionnée de sport, d’art et de photo. Elle envisage de devenir modèle photo et vient de réaliser son book pour postuler auprès d’agences.

Épisode 7 : Fabrice a 54 ans et pratique une activité d’accompagnant sexuel auprès de personne en situation de handicap. Julien et Fabrice partent ensemble à la rencontre d’Adeline, une jeune femme accompagnée par Fabrice. Elle est atteinte du syndrome d’Elhers-Danlos, maladie qui fragilise ses organes vitaux.

Épisode 8 : Julien rencontre Flavie , jeune maman de 33 ans née avec une agénésie du bras (elle n’a pas d’avant-bras gauche). Depuis 2 ans, elle fabrique elle-même ses prothèses à l’aide d’une imprimante 3D et de modèles en open-source.

L’ancien infirmier Julien Ménielle, journaliste et auteur de la chaîne YouTube Dans Ton Corps, est parti à la rencontre de ces jeunes adultes aux parcours singuliers. Certains, comme Marianne, blogueuse, peintre et styliste, dévoilent leurs membres amputés. D’autres ont un mal invisible : Pierre-Louis, skippeur atteint de la maladie de Crohn, a dû porter une poche pendant cinq mois. Entre pudeur et décomplexion, tous confient le poids du regard des autres, leurs doutes, leurs craintes, avec une résilience hors norme.

Donnez votre avis sur la politique handicap menée par l’Union européenne

Donnez votre avis sur la politique handicap menée par l’Union européenne

(j’ai pris cet article sur le site handicap.fr.)

Une remarque ? Une proposition ? Un avis sur la politique handicap menée par l’Union européenne (UE) ? La convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées est-elle strictement appliquée ? L’UE est à l’écoute et invite chaque citoyen à répondre via un questionnaire en ligne. L’objectif : une politique plus « efficace » et plus « ciblée » pour améliorer la qualité de vie et l’intégration des personnes en situation de handicap dans la société.

Evaluer la pertinence et l’efficacité

« Ces activités ont été menées à travers un large éventail d’initiatives qui font partie de la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées 2010-2020 », explique la Commission européenne. Cette dernière prenant fin dans quelques mois, cette consultation publique vise ainsi à recueillir des informations et des avis émanant du « plus large éventail possible de parties prenantes afin d’évaluer sa pertinence, son efficacité, son efficience, sa cohérence et sa valeur ajoutée ». A noter, il n’est pas nécessaire de posséder une connaissance préalable de celle-ci pour participer.

Questionnaire en FALC

Le sondage (en lien ci-dessous) est disponible en 24 langues et en Facile à lire et à comprendre (FALC). Les participants doivent alors remplir un QCM et répondre à des questions du type : « Dans l’ensemble, la situation des personnes handicapées s’est améliorée au cours des dix dernières années ? », « Peuvent-elles exercer leurs droits » ou « participer aux activités quotidiennes au même titre que tout autre citoyen ? », ou encore « Ont-elles accès à des services de santé adéquats et abordables ? »… Intéressés ? Le questionnaire est ouvert jusqu’au 23 octobre 2019, minuit. A vos claviers !

Concours photo pour revendiquer

Ce n’est pas la première fois que l’UE met à contribution ses citoyens sur la thématique du handicap. En juin 2019, le Forum européen des personnes handicapées, ou European disability forum (EDF), lançait la seconde édition du concours photo intitulé « Revendique tes droits ». Il met ainsi au défi les Européens de représenter l’accessibilité de la justice au sein de l’Union en un unique cliché. Les participants ont encore jusqu’au 15 septembre 2019 pour envoyer leurs plus beaux tirages ! Un vent d’inclusion soufflerait-il sur l’Europe ? Rien n’est moins sûr…

JIB, pour retrouver l'autonomie chez soi !

JIB, pour retrouver l’autonomie chez soi !

JIB est un système de maison connectée pour les personnes à mobilité réduite (PMR) qui permet de gagner en autonomie et de redonner le contrôle du logement aux plus dépendants. 

Mais aujourd’hui, le faire adapter à sa situation est encore trop complexe et surtout très cher. Des solutions existent, mais elles manquent de flexibilité. Il faut envisager des travaux, racheter des équipements dénaturant le cadre de vie auquel on s’est attaché. Bien souvent donc, on fait avec, on bricole : un escabeau par-ci, une rallonge par-là.

On l’oublie souvent, les technologies grand public peuvent être un soutien inestimable si elles sont adaptées au handicap et pensées pour l’autonomie. C’est le cas de la télécommande. Elle a été développée pour aider les personnes qui avaient des difficultés à aller changer les chaînes sur leur télé. Un bel exemple de ce que peut donner l’inclusion dans les technologies.

Dans cette même logique, JIB voulons utiliser les technologies des objets connectés pour proposer une solution adaptée aux besoins des plus dépendants et les rendre plus autonomes !

JIB innovation est de proposer un kit d’objets connectés clef-en-main, prêt-à-l’emploi et parfaitement adapté aux besoins et à l’usage d’un public à faible motricité. Pas besoin d’être un expert de l’informatique ! Le kit est pré-configuré,

L’installation du kit se fait très simplement (en 20 minutes avec un aidant et un ensemble d’éléments de supports) mais l’équipe JIB intervient également pour la mise en place du kit à domicile pour seulement 30 euros, partout en France métropolitaine, pour les personnes qui préfèrent avoir recours à une aide professionnelle. (offre limitée jusqu’au 30/09), sans remplacer aucun équipement, et connecte ainsi tous ses objets du quotidien. Il peut tout de suite allumer ses lumières à distance sur son smartphone ou bien changer les chaînes de sa télévision à la voix. La création de scénarios permet d’automatiser des tâches répétitives . L’utilisateur reprend alors pleinement le contrôle de son environnement ! 

Les 2 co-fondateurs complémentaires, passionnés par l’univers des objets connectés et l’envie de créer un projet technologique à impact social. Leur  ambition est de mettre la technologie au service de ceux qui en ont le plus besoin, et d’intégrer une démarche inclusive où un produit grand public est développé en premier lieu pour et avec le public PMR.

La solution JIB est proposée en 2 formules, via un abonnement mensuel (à 10€/mois) ou par achat (450€ HT).

Suite à notre partenariat, la startup JIB propose une offre spéciale pour les lecteurs du blog Handieasy. Profitez de 2 mois gratuits de test de la solution JIB en inscrivant le code HANDIEASY lors de votre commande d’un abonnement JIB (sans engagement). Il vous est ainsi possible de tester la solution 2 mois sans aucun coût, et si elle ne vous plait pas, de la renvoyer.

JIB travaille à intégrer de nouveaux produits, à la fois des éléments pour connecter d’autres usages (tous les appareils radio-fréquence, un interphone/sonnette connectée, caméra connectée) et des compléments à ce qu’on propose dans le kit actuel (détecteurs de présence et d’ouverture de porte, bouton connecté pour déclencher les lumières manuellement).

Mon avis :

Après avoir testé JIB depuis quelques mois, je trouve cette solution très facile d’utilisation, et en plus elle est évolutive.

JIB a changé ma vie ! Je peux maintenant contrôler mes lumières et appareils de la maison seul, sans l’aide de mon aidant familial. C’est une super solution pour faciliter le quotidien des personnes handicapées !