MDPH : les personnes handicapées en ont marre d’attendre

je suis pas d’accord, cela est différent d’une MDPH á l’autre. Dans mon cas la semaine dernière mon dossier pour une demande d’aide technique a été finalisé en 7 jours.

(j’ai pris cet article sur le site faire-face.fr)

Près de sept personnes handicapées sur dix estiment que leur MDPH met trop de temps à répondre à leur demande : quatre mois et 12 jours en moyenne. Plus généralement, seul un usager sur trois s’estime satisfait de ce guichet unique.

L’impatience gagne les usagers des MDPH. Voilà résumé, de manière lapidaire, l’un des principaux résultats de l’enquête nationale de satisfaction sur les Maisons départementales des personnes handicapées. 24 000 internautes ont répondu à cette enquête en ligne menée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie en 2019. Ce nombre élevé de participants prouve l’importance qu’ils accordent à ce dispositif d’accès aux droits.

Près de six mois d’attente pour la PCH

Mais près de sept répondants sur dix (67 %) ne sont pas satisfaits du temps de réponse de la MDPH à leur demande d’aide. En 2018, le délai moyen de réponses’élevait en effet à quatre mois et 12 jours. C’est seulement quatre jours de mieux qu’en 2016.

Et il monte à 5,5 mois pour la prestation de compensation du handicap pour les 20-59 ans.

Délai moyen d’attente très variable d’un département à l’autre

De plus, la situation varie énormément d’un département à l’autre. C’est ce que révèle la synthèse des rapports d’activité des MDPH pour 2017, la dernière année disponible.

En Haute-Corse, dans la Meuse et en Charente, les meilleurs élèves, le délai moyen ne dépasse pas deux mois. Le Calvados et l’Essonne sont à la traîne : là-bas, il faut attendre respectivement neuf et huit mois. Mayotte est hors sujet avec 16 mois !

Un peu moins long pour les enfants

Pour les demandes relatives aux enfants, l’attente est un un peu moins longue : trois mois et 20 jours en moyenne. Mais à l’inverse de ce qui se passe pour les adultes, elle a tendance à s’allonger.

Plus généralement, les résultats de l’enquête montrent que les MDPH et les prestations ne sont pas à la hauteur des besoins des personnes handicapées.

Seule une personne sur deux estime connaître ses droits

Seul un répondant sur 3 (36 %) reconnaît être satisfait de sa MDPH. Les deux tiers restants se partagent entre moyennement satisfait (37 %) et pas satisfait (27 %). Idem pour les aides, dans les mêmes ordres de grandeur. Ou pour la facilité à contacter la MDPH  : seuls 34 % avouent leur satisfaction.

Presque plus inquiétant encore : seule une personne sur deux a compris les droits et les aides auxquels elle peut prétendre.

Des agents accueillants

Il faut toutefois souligner quelques notes – plus – positives. 62 % des usagers trouvent que les agents de la MDPH sont accueillants. Et autant estiment qu’ils ont pu exprimer leurs besoins et leurs souhaits. Maigre consolation.

(*) Les délais moyens de traitement courent de la date de recevabilité du dossier à la date de décision.

Et vous, combien de temps devrez vous attendre ?

Vous voulez connaître le délai moyen d’attente dans votre département ? Cliquez sur ce lien. Puis rendez-vous à la page 110 de ce rapport de la CNSA.

MDPH : les personnes handicapées en ont marre d’attendre

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *