Réalité virtuelle et handicap

Les applications de réalité virtuelle vont de la reconstitution d’espaces et de sites historiques à la simulation à des fins thérapeutiques ou médicales. Ces dernières sont précisément l’une des plus grandes contributions de la réalité virtuelle au handicap physique.

La réalité virtuelle ne concerne pas que l’univers du jeu vidéo. Elle peut avoir des vertus thérapeutiques, en particulier pour soulager les personnes paraplégiques ressentant des douleurs provenant de leurs membres paralysés.

Des lunettes 3D pour soigner les douleurs des paraplégiques ? Voilà bien ce que propose d’accomplir, après la rééducation, cette application de la réalité virtuelle. En particulier en plongeant les patients dans un environnement imaginaire dans lequel ils se voient dotés de jambes fictives

La réalité virtuelle a de nombreuses applications et, comme la technologie est relativement nouvelle, nous ne connaissons pas encore ses limites. Pourtant, nous connaissons déjà son importance au niveau médical pour recréer des images de notre corps en 3D qui peuvent être utilisées pour faire des diagnostics, simuler des opérations ou mettre en place des thérapies de réadaptation.

Depuis, les technologies se sont fortement démocratisées puisque les objets connectés et la réalité virtuelle ont intégré notre quotidien. L’équipement du grand public en outils technologiques n’est plus une contrainte rédhibitoire. Mais plus important encore, les résultats sont là : les thérapies s’appuyant sur la réalité virtuelle comme entraînement cognitif ont fait leurs preuves.  Aujourd’hui, les conditions sont réunies pour que l’industrie mise sur ces projets, les soutienne et les développe.

AccesSim

Développé en France, ce simulateur de réalité virtuelle a pour objectif de reproduire la conduite d’un fauteuil roulant en milieu urbain. Le projet AccessSim est en bonne voie puisqu’une première présentation a eu lieu au salon « Laval Virtual » en mars 2019. Le logiciel permet de se projeter virtuellement dans un immeuble et de tester les obstacles et la facilité de maniement des fauteuils roulants. Au-delà de l’aide apportée aux handicapées, AccessSim permettra également aux promoteurs immobiliers de tester les revêtements de sols et les pentes des rampes d’accès virtuellement puisqu’il y a un retour de force pour l’utilisateur en fonction des critères cités précédemment.

Blexer

Blexer (acronyme de Blender Exergames) est une plateforme de jeu vidéo conçue pour la réhabilitation qui combine un capteur Kinect (Microsoft® Xbox 360) avec Blender, un programme open source pour la modélisation 3D qui dans ce cas agit comme un logiciel d’animation.

Blexer a été développé par des chercheurs espagnols du groupe Applications Multimédia et Acoustique (GAMMA) du Centre de Recherche sur les Technologies Logicielles et les Systèmes Multimédia pour la Durabilité (CITSEM- UPM) et propose des jeux vidéo destinés aux personnes souffrant de faiblesse musculaire. Les mouvements faibles sont amplifiés dans chaque joueur afin que les utilisateurs éprouvent les mêmes sensations qu’une personne sans difficulté de mouvement.

Les jeux vidéo Blexer permettent aux personnes handicapées d’effectuer leurs exercices de réadaptation à domicile, dans un environnement où elles se sentent plus à l’aise et en sécurité.

Feel

L’architecte Juan Antonio Fuentes donne vie depuis des années à « Feel », une plateforme permettant aux personnes handicapées de vivre des expériences qu’elles ne peuvent pas vivre dans le monde réel en raison de leurs limitations physiques telles que le parachutisme ou la plongée sous-marine, même si elles ne sont pas encore complètement développées. Son idée est de fournir des packages que les utilisateurs peuvent télécharger mais il a aussi étudié la possibilité que les activités puissent être personnalisées ou « créées » pour chaque utilisateur.

Walkin VR

Walkin VR est un assistant logiciel qui permet aux personnes handicapées physiques ou à mobilité réduite d’utiliser la réalité virtuelle sans que leurs limitations physiques soient un obstacle.

L’assistant ne requiert pas de modification des systèmes de réalité virtuelle actuels ni de modification des applications ou des jeux. Il utilise simplement diverses combinaisons de contrôleurs et de capteurs existants pour introduire les mouvements physiques que le lecteur ne peut pas effectuer dans l’environnement virtuel.

Réalité virtuelle et handicap

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *