À partir du 1er janvier 2019 les démarches administratives des personnes lourdement handicapées sont désormais simplifiées, mettant ainsi fin à un véritable calvaire. A titre d’exemple, un bénéficiaire de l’AAH (allocation adulte handicapé) doit en moyenne renouveler ses droits de 9 à 10 fois au cours de sa vie. Même lorsque son handicap est irréversible ! Le décret n°2018-1222 publié le 24 décembre 2018 « permet l’allongement de la durée maximale d’attribution de certains droits pour les personnes handicapées ainsi que leur attribution sans limitation de durée pour les personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement ».

Pour l’AAH, cette mesure sera réservée aux personnes dont le taux d’incapacité est au moins égal à 80 %. Ils représentent 55 % du 1,13 million d’allocataires. 

Mais aussi de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et de la carte mobilité inclusion sans limitation de durée. Une manière de mettre en œuvre la simplification de l’accès au droit dont il assure avoir fait une priorité.

Au début du quinquennat, l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) était de 810 euros par mois. L’AAH sera de 900 euros par mois fin 2019. Cette revalorisation progressive a débuté en 2018 avec une augmentation de 50 euros. Elle se poursuivra en 2019 avec une nouvelle revalorisation de 40 euros par mois. Au total, cela représente plus de 2 milliards d’euros sur le quinquennat.

AAH – attribuées à vie dès le 1er janvier 2019

Vous pourrez aussi aimer

Un commentaire sur “AAH – attribuées à vie dès le 1er janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *