You are currently viewing Paris : plus besoin de ticket handi pour les Franciliens 
Horodateur modèle Stradem

Paris : plus besoin de ticket handi pour les Franciliens 


(J’ai pris cet article sur le site handicap.fr)
Jusqu’à maintenant, seuls les automobilistes en situation de handicap domiciliés à Paris peuvent se garer sur les stationnements payants de la Capitale sans avoir à se déplacer jusqu’à un horodateur pour prendre un « ticket handi » ou un ticket virtuel sur l’une des multiples applications dédiées (Pmobile.paris.fr, Paybyphone, Parknow, Flowbird…) ; il leur suffit d’enregistrer au préalable leur plaque d’immatriculation dans la base de données municipale Handi’stat, qui référence les véhicules exemptés de paiement, leur permettant, une bonne fois pour toutes, de stationner gratuitement de manière automatique sans risquer le PV.

Etendue aux Franciliens

Pour faciliter le quotidien des visiteurs et non-résidents, cette mesure de simplification va être étendue aux titulaires d’une carte mobilité inclusion stationnement (CMI-S) venus de toute l’Ile-de-France, par exemple ceux qui sont amenés à se déplacer souvent à Paris, notamment pour des rendez-vous médicaux. Ainsi en a décidé le Conseil de Paris le 1er juin 2022. Cette facilité devrait entrer en vigueur d’ici cet été (date à confirmer), précise la Ville de Paris. La démarche se fera soit par courrier (auprès de la Section du stationnement de voie publique, 22 rue du Château des Rentiers 75013 Paris), soit sur la plateforme dédiée accessible via Paris.fr. Attention, cette facilité ne concerne que les Franciliens, confirme le service de presse de la Ville ; les titulaires d’une CMI-S d’une autre région devront continuer à se munir d’un ticket handi (papier ou virtuel) gratuit. 

Les PV s’accumulent !

Cette extension permettra-t-elle d’éviter un flot de PV abusifs ? En effet, à Paris, le « ticket handi », entré vigueur le 8 mars 2021 afin de faciliter la vie des automobilistes en situation de handicap n’avait pas eu l’effet escompté L’info n’était visiblement pas passée, et certains titulaires de la CMI-S ne savaient pas que l’apposition de ce ticket était désormais obligatoire pour bénéficier de la gratuité du stationnement. Les agents ne vérifiaient visiblement que la présence du ticket et pas celle de la carte tandis que les voitures à scan automatiques des immatriculations flashaient à tout va. Or pour les usagers à mobilité réduite, il est parfois difficile de trouver un horodateur, pas toujours à proximité et surtout pas toujours à la bonne hauteur pour les personnes en fauteuil roulant.

Rappelons que, à Paris, si le stationnement est gratuit pour les titulaires de la CMI-S, le temps est néanmoins compté. Sur les voies rotatives, il est possible de stationner jusqu’à 24 heures consécutives sur le même emplacement. Sur les voies mixtes, la durée est étendue à sept jours ; au-delà, le véhicule sera en stationnement abusif, verbalisé et mis en fourrière.

Attention, les cartes mobilité inclusion mention priorité (CMI-P) ou invalidité (CMI-I) ne donnent pas droit à la gratuité du stationnement.

La publication a un commentaire

  1. Stosic

    Pour info j’habite au 13eme je doit vous informer que ce week-end ils sont me casser le pare-brise pour me voler la carte de stationnement. Je ne suis pas le premier tous mes voisins qu’ils ont la carte prioritaire ils sont déjà endommagé j’ai déclaré au commissariat de 13eme .
    Faisait attention avec vos cartes d’origine c’est mieux de mettre une copie sur le tableau du bois sinon vous avez un risque d’être endommagé.
    Cordialement STOSIC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.